Student Of Liberty

JUSTICE ET FRATERNITÉ

Nouvelles exigences de la part du public, nouvelles taxes de la part de l’État, nous ne pouvons que marcher de révolution en révolution.

Frédéric Bastiat
Œuvres Complètes, tome IV, pages 298 à 327
Section 309 à 311

Après avoir présenté ce à quoi pourrait ressembler un Etat libéral, Frédéric Bastiat dénonce le régime fiscal de l’époque, ancêtre du régime actuel. Il plaide pour une fiscalité simple qui lui permettrait d’être juste (la jungle fiscale française du XXIème siècle est loin d’être juste, ayant même perdu tout souci de cohérence): Hong Kong dans les années qui ont suivi 1997 a montré que c’était possible avec un nombre très limité de taxes qui ne laisse aucune place aux niches fiscales.

La citation retenue décrit bien le problème de l’Etat obèse (qui ne l’était pas encore totalement à l’époque): plus les prérogatives du gouvernement augmentent, plus ses besoins de financement deviennent intolérables pour la population. Là encore, Hong Kong dans les vingt premières années du XXIème siècle a montré qu’un gouvernement dont les attributions sont limitées permet de limiter le poids des prélèvements obligatoires.

Autres citations choisies sous Justice et Fraternité :
Section 298 à 304Section 305 à 309Section 311 à 312 – Section 312 à 314 – Section 314 à 322 – Section 322 à 327

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *