Student Of Liberty

60. – MIDI A QUATORZE HEURES.

Les faits économiques agissant et réagissant les uns sur les autres, effets et causes tour à tour, présentent, il faut en convenir, une complication incontestable.

Frédéric Bastiat
Œuvres Complètes, tome II, pages 400 à 409
Sophismes Economiques, Troisième série

Cette ébauche est particulièrement dense tant de par le nombre de phénomènes économiques évoqués que de l’importance de certains d’entre eux comme la division du travail ou le fait qu’un  traité de libre-échange est un oxymore. Mais ce que je retiens est que Bastiat avait compris que, malgré la simplicité des phénomènes économiques pris individuellement et de leur prévisibilité logique de cause à effet, l’économie politique est un système complexe (il mentionne compliqué, ce qui je pense, est une erreur car cela impliquerait que de super-ordinateurs pourraient “résoudre les problèmes”) du fait que chaque effet devient lui-même une nouvelle cause.

C’est cette complexité et l’impossibilité qu’il y a à déterminer tous les effets d’une politique économique qui plaide pour le libre-échange et l’intervention la moins intrusive possible des gouvernements sur l’économie. Bastiat l’avait compris, John Maynard Keynes et les économètres sont persuadés du contraire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *