Student Of Liberty

74. – ANGLOMANIE, ANGLOPHOBIE.

Il me semble qu’il n’y a qu’une vérité, qu’il n’y a qu’une justice, que l’égalité prend partout la même forme, que la liberté a partout les mêmes résultats et qu’un lien fraternel et sympathique doit unir les faibles et les opprimés de tous les pays.

Frédéric Bastiat
Œuvres Complètes, tome VII, pages 309 à 327
Sophismes Economiques, Troisième série

L’un de problèmes majeurs dans les discussions qu’il peut y avoir entre les libéraux et les partisans de la coercition, c’est que ces derniers ne reconnaissent pas qu’on peut avoir des objectifs convergents tout en prônant des moyens divergents pour les atteindre. Pour ceux qui sont convaincus que les libéraux sont à la botte du Grand Capital et n’ont pas d’autre objectif que leur petit confort matériel, cette citation devrait les conduire à revoir leurs croyances.

Ce que dénoncent les libéraux, c’est qu’il ne suffit pas d’avoir de bonnes intentions pour qu’elles puissent être atteintes. Les bonnes intentions ne sont pas nécessairement en cause. Une illustration des points sur lesquels on peut s’entendre est sa réflexion sur l’abolition de l’esclavage en 1838.

Autre point intéressant de cette ébauche dans laquelle il réfléchit aux développements de la démocratie, il dénonce les “fake news” avant l’heure: à l’époque, elles venaient soit de l’omission par la presse des développements libéraux au Royaume-Uni, ce qui est de bonne guerre, mais aussi de traductions trompeuses, ce qui est indigne. Plus ça change, plus c’est la même chose!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *