Student Of Liberty

XV. – LE PETIT ARSENAL DU LIBRE-ÉCHANGISTE.

Toute injustice profite à quelqu’un […]; arguer du dérangement que la cessation de l’injustice occasionne à celui qui en profite, c’est dire qu’une injustice, par cela seul qu’elle a existé un moment, doit être éternelle.

Frédéric Bastiat
Sophismes Economiques, Deuxième série, pages 251 à 257

Ce “sophisme” est un litanie de sophismes du moment enfilés les uns après les autres comme des perles, auxquels, en une phrase, Bastiat apporte une réponse.

J’en retiens la conclusion car elle est malheureusement d’une actualité brûlante. Combien de décisions politiques ne sont pas prises pour ne pas froisser ceux qui profitent d’une injustice (on se rappelle la campagne de François Mitterrand qui garantissait de “ne pas toucher aux avantages acquis”)? Combien de décisions politiques sont prises qui créent des injustices dont il sera difficile de sortir (on pense à la mise en place des droits de douane par Donald Trump qui ne pourront pas être supprimés sans que des entreprises non compétitives souffrent, ou tout au moins les salariés qu’il faudra licencier)?

Pire encore, on observe ici ou là des situations géopolitiques inextricables quand une terre “appartient” à deux peuples: les souffrances de la décolonisation ne nous ont rien appris et les apprenti-sorciers continuent à créer des injustices qui n’ont pas vocation à être éternelles, malgré ce que veulent nous faire croire lesdits apprenti-sorciers.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *